retour à la page d'accueil Dernière Nouvelle :
Collecte des déchets

Saugras
Avant la révolution, Saugras était paroisse curiale. Son église était dédiée à Saint-André. Les registres de Saugras vont de 1673 à 1791, époque de la suppression définitive de la paroisse. La plupart de ses curés se plaignaient du presbytère et comme la commune d’Argelliers ne tenait pas compte de leurs doléances, ils allaient loger à Viols. Le 20 Août 1742, Jean Viala, curé de la paroisse fut enterré dans l’église près des Fonts Baptismaux.
On trouve à la fin du XIXe siècle le Conte de Vogué, puis le Conte de Turenne d'Aynac, époux de Marie Elisabeth Berthier, Princesse de Wagram.

Gardies
Du XVIIe siècle, Gardies était un grand domaine agricole regroupant un corps de logis et des dépendances. En 1742, un Jean Bacat habite la Métairie de Gardies. En 1743, un Joseph Granier épouse marguerite Bacat. En 1904, nous trouvons un M. Giraud et Mme Vve Joullié.

Mas de Cournon
Comajagas puis Combejargues.
Vers l’an 1600, Combejargues possédait une chapelle de secours dédiée à Saint-Jean. L'église et le cimetière étaient pour le service des mas environnants et les offices divins s'y faisaient par un curé qui y était rattaché. On peut voir encore la chapelle ainsi que les traces du vieux cimetière marqué par les amorces d’imposantes murailles.

Santa Fé - Sainte Foy
Autrefois ancien domaine agricole comprenant une chapelle (XVIIe siècle). Santé Fé est à 9 km d’Argelliers, et se trouve entre Pailhès et Figuières. Les habitants de ces deux petits hameaux se réunissaient pour les offices divins dans la chapelle de secours dédiée à Sainte-Foy. Toutefois, en 1829, on remarque qu'ils fréquentent la paroisse de Causse-de-la-Selle. (ADH : 12EDT/1D3)

Prax ou Pratz
Aucun fait marquant n’est à signaler, non seulement sur Prax mais aussi sur la plupart des hameaux. Les propriétaires ne résidaient pas ordinairement sur leurs terres. Ils confiaient la coupe de leurs bois, le travail de leurs champs, de leurs vignes et le soin de leurs troupeaux à des fermiers, des domestiques ou des bergers.

Maure
Ancienne ferme et bergerie du XVIe, XVIIe et XIXe siècle.
On trouve un Henri Vacquier puis un Paul Vacquier à la fin du XIXe.

Cantagrils
Nous voyons apparaître à Cantagrils :
- 1679 : Vidal
- 1685, Fulcran, rentier
- 1706, Arnavielle, fermie
- 1721, Caizergues Alexis, Sérane Catherine, rentiers
- 1770 : Claparède
- 1787 : Caizergues

Mas de Laval
En 1697, on y trouve le nom de Doumergue. Il semble être le seul habitant de ce mas. Sa femme Jeanne Pioch est décédée en 1708. En 1743, y arrive un Michel et en 1783, un Martin.

Paillas ou Pailhès
Mas moutonnier du XVIIe siècle, encore important à la Révolution.On y connaît que le nom de Viala, lequel épouse en 1773, une Caizergues de Cantagrils.

Le Mas Andrieu
Là aussi un ne trouve qu’un nom, celui de Rouvairollis (1673). En 1904, ce sont les frères Rouveyrollis qui sont propriétaires de ce mas. Bien que l’orthographe du nom ne soit pas la même, il s’agit probablement de la même famille.

Figuières a gardé tous ses secrets.
Il a appartenu un temps au XIXe siècle à Eugène de Grasset, Maire de Pézénas.


Le village
Le territoire
La population
Les hameaux



Mairie d'Argelliers - 34380 Argelliers - Hérault - France
Téléphone : 04 67 55 65 75 - E-mail : mairie@argelliers.fr - Fax : 04 67 55 54 17
Réalisation : Mairie d'Argelliers - Société GLAD - Conception graphique : Georges Pierrugues - Copyright 2009 - 2012 - textes et photos.