retour à la page d'accueil Dernière Nouvelle :
Collecte des déchets

Au XVIe siècle, les paysans paient au seigneur une redevance fixe, par contre, les taxes royales ne cessent d’augmenter. Si le laboureur voit son sort s’améliorer, il n’en est pas de même des pauvres journaliers qui n’ont que leurs bras pour vivre et qui ne travaillent pas toute l’année.
Au XIXe siècle, l’agriculture est pluri-active, les produits cultivés sont nombreux, mais les rendements faibles. Les terres fertiles sont consacrées essentiellement à la culture des céréales : froment, avoine, paumelle(1), méteil(2), orge et seigle.
Les agriculteurs possèdent en moyenne une mule pour travailler leurs terres, ceux qui n'en possèdent pas, sont contraints de louer des journées de labour qu'ils remboursent le plus souvent par des journées de travail.
Au début du XXe siècle, l’agriculture s’oriente vers la mono-activité. La viticulture se développe. Elle fait disparaître les oliviers, les amandiers, l’élevage des vers à soie, la culture des plantes aromatiques et son artisanat(3) et quelques autres activités agricoles.
En 1943, se créée à Aniane, une coopérative intercommunale de cultures vivières, à laquelle la commune adhère.

A la fin du XXe siècle et au début du XXIe , on trouve sur la commune, une exploitation maraîchère, quelques plantations de chênes truffiers et d'oliviers. Les céréales ont totalement disparues. La génération de viticulteurs ne s'est que très peu renouvelée. La baisse de la consommation d'alcool, la fermeture progressive des coopérative viticoles, la concurrence des marchés, emmènent les vignerons à créer leur cave particulière et à élever des vins de qualité.

 
Argelliers

Surfaces cultivées en 1836

Froment
Méteil
Seigle
Orge
Avoine
Légumes secs
Pommes de terre
Olives
Mûriers
Jardins

137
0.5
19
18
50
0.5
10
1
8
1

ha
ha
ha
ha
ha
ha
ha
ha
ha
ha

Surfaces cultivées en 1858

Froment
Méteil
Seigle
Orge
Avoine
Pommes de terre
Chataignes
Fèves
Sainfoin

158
15
12
13
64
8
1
8
1

ha
ha
ha
ha
ha
ha
ha
ha
ha

Surface plantée en vigne

en 1836
en 1858
en 1947
en 1948

136
94
139
204

ha
ha
ha
ha

Population agricole en 1930

 
- de 15 ans
Régisseurs
Charretiers
Bergers
Domestiques
Autres

H
2
3
20
11
 
82

F
 
5
4
2
1
80

Matériel agricole en 1930

Faucheuse
Pulvérisateur à vigne
Pressoir à bras
Pressoir hydraulique
Moteur
Moteur mobile

1
1
15
1
1
2

(ADH 12EDT/3F17)

1 - Paumelle
Espèce d'orge dite "orge à deux rangs".

2 - Méteil
Jusqu'au XIXe siècle, le méteil (mélange de seigle et de froment) reste l’élément de base du pain.

3 - Une distillerie de plantes aromatiques se trouvait sur la commune (en bas du village, guère plus loin que la Fon Grande). On y distillait surtout l'aspic.

 

1840
La municipalité demande l'autorisation au Préfet pour "faire la feuille de buis". Celle-ci est utilisée comme engrais pour les terres.

1849
Demande d'autorisation d'excercer la "glanée" dans les bois communaux pour palier à la disette de nourriture animale.



Le bois
Les charbonnières
Les fours à chaux
Les verreries
La poterie
L'élevage
l'agriculture
La viticulture
La siriciculture
L'apiculture
Commerce / Artisanat
Autres...



Mairie d'Argelliers - 34380 Argelliers - Hérault - France
Téléphone : 04 67 55 65 75 - E-mail : mairie@argelliers.fr - Fax : 04 67 55 54 17
Réalisation : Mairie d'Argelliers - Société GLAD - Conception graphique : Georges Pierrugues - Copyright 2009 - 2012 - textes et photos.